_Liste chronologique des textes mentionnés de Kierkegaard
(avec les titres complets, les dates de lre parution, les noms des pseudonymes et les abréviations utilisées)
• 1841, Cl S. KIERKEGAARD, Le concept d'ironie constamment rapporté à Socrate [Thèse de philosophie], SV3 I, p. 59-331/OC II, p. 1-297.
• 1843, Alt [Pas de nom d'auteur], L'alternative [Ou bien - ou bien], Un fragment de vie édité par VICTOR EREMITA. Première partie contenant les Papiers de A, SV3 II, p. 5-410/OC III, p. 1-412. Deuxième partie contenant les Papiers de B, Lettres à A, SV3 III, p. 5-324/OC IV, p. 1-317
• 1843, CrT JOHANNES DE SILENTIO, Crainte et tremblement. Lyrique dialectique, SV3 V, p. 7-111/OCV, p. 97-209.
• 1843, Rép CONSTANTIN CONSTANTIUS, La répétition [La reprise]. Un essai en psychologie expérimentale, SV3 V, p. 113-194/OC V, p. 1-96.
• 1844, Mi JOHANNES CLIMACUS, Miettes philosophiques ou une miette de philosophie, SV3 VI, p. 7-99/OC VII, p. 1-103.
• 1844, CA VIGILIUS HAUFNIENSIS, Le concept d'angoisse. Une simple réflexion psychologiquement-démonstrative en direction du problème dogmatique traitant du péché originel, S V3 VI, p. 101-240/OC VII, p. 105-258.
• 1844, 4DE S. KIERKEGAARD, Quatre discours édifiants [31 août 1844], SV3 IV, p. 259-352/OC VI, p. 265-363.
• 1845, ST S. KIERKEGAARD, Sur une tombe, SV3 VI, p.296-323/OC VIII,p.61-89.
• 1845, Sta [Pas de nom d'auteur], Stades sur le chemin de la vie. Études par différents [intervenants], rassemblées, remises à l'imprimeur et publiées par HILARIUS BOGBINDER, SV3 VII, p. 5-164 et SV3 VIII, p. 5-281/OC IX, p. 1-454.
• 1846, P-S JOHANNES CLIMACUS, Post-Scriptum définitif non scientifique aux Miettes philosophiques. Écrit conjointement mimique-pathétique-dialectique, requête existentielle. Publié par S. KIERKEGAARD, SV3 IX, p. 5-252/OC X, p. 1-279 ; et SV3 X, p. 3-289/OC XI, p. 1-306.
• 1846, CRL Un compte rendu littéraire. Deux époques, Nouvelle par l'auteur de « Une histoire-de-tous-les-jours », publiée par J. L. Heiberg. Copenhague. Reitzel. 1845, compte rendu [rédigé] par S. KIERKEGAARD, SV3 XIV, p. 7-102/OC VIII, p. 127-230.
• 1846-1847, LA S. KIERKEGAARD [ouvrage resté à l'état de papiers non publiés du vivant de Kierkegaard, sauf un bref extrait], Le livre sur Adler, Pap. VII 2 B 235, p. 3-230/OC XII, p. 1-227.
• 1847, ŒA S. KIERKEGAARD, Les œuvres de l'amour. Quelques réflexions chrétiennes sous la forme de discours, SV3 XII, p. 7-367/OC XIV, p. 1-357.
• 1848, CC S. KIERKEGAARD, Pensées qui blessent par-derrière — pour l'édification. Conférences chrétiennes [3e partie des Discours chrétiens], SV3 XIII, p. 155-231/OC XV, p. 153-230.
• 1848, CVA INTER ET INTER, La crise et une crise dans la vie d'une actrice, SV3 XIV, p. 103-124/OC XV, p. 283-306.
• 1849, DGA H. H., Sur la différence entre un génie et un apôtre, SV3 XV, p. 49-64/OC XVI, p. 145-162.
• 1849, MM ANTI-CLIMACUS, La maladie à la mort. Un développement psychologique chrétien pour l'édification et le réveil publié par S. KIERKEGAARD, SV3 XV, p. 65-180/OC XVI, p. 163-285.
• 1850, EC ANTI-CLIMACUS, L'école du christianisme, [ouvrage] publié par S. KIERKEGAARD, SV3 XVI, p. 5-242/OC XVII, p. 1-231.
• 1854-1855, AJ S. KIERKEGAARD, Articles de journaux, SV3 XIX, p. 7-88/OC XIX, p. 1-92.
• 1855, Inst S. KIERKEGAARD, L'instant n°1-10, SV3 XIX, p. 89-330/OC XIX, p. 93-313.
Par ailleurs, le sigle TOB renvoie à La Bible, traduction œcuménique, édition intégrale, Paris et Villiers-le-Bel, Les éditions du Cerf/Société biblique française, 1994 [5e édition].
Note important
Pour faciliter le repérage des références, je mentionne chaque fois simultanément la troisième édition danoise des Samlede Vœrker [= SV3] (Copenhague, Gyldendal, 20 volumes, 1962-1964) et les Œuvres complètes françaises [= OC] (traduction P.-H. Tisseau et E.-M. Jacquet-Tisseau, Paris, Éditions de l'Orante, 20 volumes, 1966-1986). En ce qui concerne les Papiers de Kierkegaard (publiés au Danemark après sa mort), j'utilise l'édition danoise des Papirer [=Pap.] établie par P. A. Heiberg, V. Kuhr et E. Torsting (1909-1948) dans la réédition augmentée par N. Thulstrup et N. J. Cappelørn (Copenhague, Gyldendal, 22 volumes dont 3 d'index, 1968-1978).
Dans tous les cas (Vœrker et Papirer), la traduction proposée est la mienne, faite directement à partir du danois.

Le vocabulaire de Kierkegaard, Ellipses. . 2002.

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”