Genie
* Les définitions du génie et de l'apôtre aident à situer la sphère de l'esthétique et celle du religieux-chrétien. Ces définitions sont énoncées en toute clarté dans un lumineux petit texte publié en 1849, Sur la différence entre un génie et un apôtre.
** Le génie sort positivement de l'ordinaire anticipant l'avenir, il le fait apercevoir à tous les hommes qui ne sont pas des génies. Le génie échappe à son époque au sens où, dépassant dans la durée ses contemporains, il les projette vers un avenir (à venir) qu'ils ne connaissent pas encore ou tardent à reconnaître. Toutefois, étant seulement hors des normes auxquelles ses contemporains immédiats se réfèrent, le génie n'est pas définitivement hors norme s'il échappe incontestablement à son époque (cette caractéristique étant incluse dans sa définition), il n'échappe nullement à l'immanence comme telle mais s'y inscrit tout entier. La différence par laquelle le génie en tant que personnalité géniale impose son originalité, sa qualité spécifique, reste donc relative. Elle n'a de signification qu'en tant qu'elle est destinée à s'effacer ultérieurement.
*** On ne doit pas confondre un fait étonnant (si inespéré, si inattendu, si humainement inédit soit-il) et ce que Kierkegaard appelle le fait paradoxal — celui-ci ne relevant en rien du domaine esthétique mais se définissant par rapport au christianisme-christianité. À la foi chrétienne n'ont accès ni l'entendement ni le génie. Contrairement à ce que font sophistiquement une théologie dévoyée et une science spéculative trop sûre de soi, il importe de ne jamais mélanger téléologie esthétique immanente et téléologie religieuse-paradoxale (cf. DGA, SV3 XV, p. 62-64/OC XVI, p. 160-162). Il est indispensable de respecter une conceptualité distinguant le temporel et l'éternel, le fini et l'infini, l'humain et le divin, l'intellectualité et la spiritualité, l'esthétique et le religieux, ou encore l'ordinaire (l'individu quelconque [« quelconque » n'étant pas péjoratif]), l'exceptionnel (le génie) et l'extraordinaire (l'apôtre). C'est seulement en s'aidant d'une telle conceptualité qu'on peut déployer une dialectique philosophique qui ne se réduise pas à du bavardage.

Le vocabulaire de Kierkegaard, Ellipses. . 2002.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • GÉNIE — À l’éloge réitéré depuis l’Antiquité jusqu’à la fin du XVIIe siècle du génie comme «divine ardeur», «fureur démoniaque», «sublime folie», «inspiration surhumaine», fait place au début du XVIIIe une description positive du genius , de ses causes… …   Encyclopédie Universelle

  • génie — GÉNIE, suffixe.... GÉNIE, suffixe qui répond au mot grec, production, et qui, dans les termes didactiques, se joint à d autres mots avec le sens de production, par exemple : hétérogénie, etc. (jé nie) s. m. 1°   Terme du polythéisme. Esprit ou… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • GEnie — (General Electric Network for Information Exchange) was an online service created by a General Electric business GEIS (now GXS) that ran from 1985 through the end of 1999. In 1994, GEnie claimed around 350,000 users. [… …   Wikipedia

  • genie — GENIE. s. m. L esprit ou le demon, soit bon, soit mauvais, qui selon la doctrine des Anciens accompagnoit les hommes depuis leur naissance jusques à leur mort. Bon genie. mauvais genie. le genie de Socrate. le mauvais genie de Brutus. le genie d… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Genie — Genie, dem Worte nach, was angeboren, eine dem Menschen von Natur aus inwohnende besondere Kraft für diesen oder jenen Theil der Kunst; die unbewußte Wahl des jederzeit Vortrefflichsten, d. i. die gewisser Maßen unwillkürliche Verschmelzung aller …   Damen Conversations Lexikon

  • -génie — ♦ Élément, du gr. geneia « production, formation » : embryogénie. ⇒ genèse. génie élément, du gr. geneia, formation . ⇒ GÉNIE, élém. formant Élém. formant, du gr. , dér. de , exprimant l idée de naissance, de production, de formation, entrant… …   Encyclopédie Universelle

  • Genie — ist ein Prozent Inspiration und neunundneunzig Prozent Transpiration. «Thomas Alva Edison [1847 1931]; amerik. Erfinder» * Genie ist Fleiß. Nach Theodor Fontane [1819 1898]; dt. Schriftsteller Ohne den Staub, worin er aufleuchtet, wäre der Strahl …   Zitate - Herkunft und Themen

  • Genie — Sn außergewöhnlich begabter Mensch; besondere Begabung std. (18. Jh.) Entlehnung. Entlehnt aus frz. génie m., dieses aus spl. genius m. Begabung, schöpferischer Geist , älter Schutzgeist . Die Entwicklung geht von Schutzgeist zu Schöpfergeist ;… …   Etymologisches Wörterbuch der deutschen sprache

  • Genie [2] — Genie (franz.), Bezeichnung für militärisches Ingenieurwesen (s.d.). Österreich hat Genie und Pioniertruppen, Frankreich Genie und Verkehrstruppen, Italien Genietruppen; vgl. die Abschnitte über Heerwesen bei den einzelnen Ländern …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Genie — (spr. Scheni), 1) (Ingenium), eminentes Geistesvermögen, welches von der Natur verliehen ist (vgl. Genius). Man bezieht das G. entweder auf Geistesfähigkeiten überhaupt od. auf eine besondere Fähigkeit zu freierer Entwickelung des Geistes,… …   Pierer's Universal-Lexikon

  • genie — 1650s, tutelary spirit, from Fr. génie, from L. genius (see GENIUS (Cf. genius)); used in French translation of Arabian Nights to render Arabic jinni, singular of JINN (Cf. jinn), which it accidentally resembled, and attested in English with this …   Etymology dictionary

Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”